Il a fallu attendre 32 ans pour revoir les Pays Bas en finale d’une Coupe du Monde. C’est fait, les Oranje vont essayer de conjurer le mauvais sort et enfin, remporter un titre de Champion du Monde. Les hommes de Bert van Marwijk vont affronter le vainqueur de la rencontre Allemagne-Espagne.

Les Hollandais ont attendu plus d’une heure de jeu pour faire la différence et l’ a sûrement succomber à la fatigue physique des prolongations face au Ghana, en 1/4 de finale et aux nombreuses absences (Suarez, Lodeiro…).

Le sélectionneur des Pays Bas a lancé dans le grand bain tous ses talents (Van der Vaart, Kuyt, Van Persie, Sneijder, Robben…) pour venir à bout de la Céleste.

Equipe des Pays Bas : M. Stekelenburg, G. van Bronckhorst, K. Boularhouz, J. Heitinga, J. Mathijsen, D. de Zeeuw (R. van der Vaart), M. van Bommel, A. Robben (E. Elia), W. Sneijder, R. van Persie, D. Kuyt.

Equipe de l’Uruguay : F. Muslera, M. Pereira, M. Victorino, D. Godin, M. Caceres, W. Gargano, D. Perez, E. Arevalo, A. Pereira (S. Abreu), D. (S. Fernandez), E. Cavani.

La 1ère mi-temps de cette 1/2 finale a été très spectaculaire avec des buts somptueux. La 1ère méche a été allumée par les Hollandais avec un festival de Robben sur le côté droit et un centre repoussé par le gardien Uruguayen. Kuyt récupère et frappe au-dessus (3′).

La domination Hollandaise va se concrétiser par un but exceptionnel du latéral gauche, Giovanni Van Bronckhorst. En effet, il décroche une frappe surpuissante à 38 mètres du but sur le coté gauche. Le ballon s’envole dans la lucarne de Muslera. (18′).

Les hommes d’Oscar Tabarez ne réagit pas à cette ouverture du score et il laisse le ballon aux Oranje. Mais à 4 minutes de la fin de la 1ère mi-temps, le magicien Uruguayen sort de sa boîte. Sur un service plein axe, l’attaquant de l’Atlético Madrid se retourne et envoi une frappe sous la lucarne de Stekelenburg. Diego Forlan inscrit son 4ème but de la compétition et permet à l’Uruguay de rêver encore.

La 1ère mi-temps est sifflé sur le score de 1 but partout. Les actions ont été rares, mais le jeu a été haletant et spectaculaire.

La 2ème période sera moins rythmée, mais les actions dangereuses seront assez conséquentes. A la 65ème minute, Diego Forlan, encore lui, trouve les poings de Stekelenburg et Van der Vaart, rentré à la mi-temps, va faire briller Muslera (67′).

Sur la frappe du Madrilène, Muslera va repousser dans les pieds d’Arjen Robben, mais le Munichois va envoyer le ballon dans les nuages.

La rencontre s’emballe et c’est encore une fois, Wesley Sneijder qui va creuser l’écart pour les Hollandais. Sa frappe à l’entrée de la surface va être dévier par 2 défenseurs Uruguayens et elle finit sa course dans le petit filet (2-1).

L’Uruguay semble accuser le coup sur ce 2ème but Hollandais, surtout que les partenaires de Diego Perez viennent de jouer 120 minutes face au Ghana, lors des 1/4 de finale. Le coup de bambou arrive quelques minutes plus tard avec une superbe tête d’Arjen Robben, suite à un caviar de Dirk Kuyt. L’attaquant du Bayern Munich croise sa tête et permet à ses supporters de respirer (73′).

A 3 minutes de la fin, Arjen Robben gâche une occasion de tuer la rencontre suite à un face à face avec le gardien Uruguayen. Cet échec aurait pu être dramatique puisque les Sud-Américains vont réduire le score à la 92ème minute par l’intermédiaire de Maxi Pereira (92′).

Arjen Robben et Diego Forlan venaient juste de sortir, car les 2 sélectionneurs pensaient que le match était plié. Les dernières minutes ont été stressantes avec des longs ballons dans la surface des Néerlandais.

Les Pays Bas ont été assez réguliers dans leurs performances et surtout, ils ont su monter leur niveau de jeu à des moments importants de cette Coupe du Monde. Les Pays Bas, Champions du Monde, un rêve ou une réalité ?

Tags

 

0 Comments

You can be the first one to leave a comment.

Leave a Comment